Le Vatican a rejoint la zone euro

Il est intéressant de noter que malgré le fait que le Vatican soit souverain sur le plan monétaire, c’est-à-dire qu’il dispose du libre choix de sa monnaie, ce micro Etat a tout de même choisi d’adopter la monnaie unique européenne comme monnaie de paiement interne. C’est une forme de plébiscite pour la monnaie européenne. Il est vrai que en tant que pays utilisant l’euro comme moyen de paiement, le Vatican est inclus dans le système de sauvegarde mis en place par Bruxelles dans le cadre de la création de dispositif de sûreté destiné à préserver la zone euro de nouvelles agressions spéculatives sur les marchés. 

http://blogs.ft.com/brusselsblog/2012/03/can-the-pope-save-the-euro/

Advertisements

La restructuration des banques d’investissement

Dans le contexte de l’application des nouvelles réglementation bancaires concernant la gestion des risques et du démembrement des grands groupes bancaires qui doivent séparer leurs activités de banque de détail de celles de marché, de vastes chantiers de réorganisation sont en cours d’élaboration pour définir les axes prioritaires gouvernant la restructuration des principaux acteurs bancaires.

The bigger risk, however, is that few senior bankers lack confidence in their own ability to make things better, gain market share, or make a bank more profitable. This is fine (perhaps) when there is plenty of business to go round. But very few of these senior managers have held such senior positions in a market that is structurally less profitable than at any time in their careers. This could lead to some investment banks chasing a delusional vision of what their business should look like that simply isn’t there.

http://www.efinancialnews.com/story/2012-03-23/the-great-investment-banking-reshuffle?mod=mostread-AM

La manipulation du prix de l’argent

La CFTC semble ne pas avoir relevé la concentration extrême des institutionnels/hedge funds du côté vendeur qui contraste avec la dispersion des acheteurs largement composés d’investisseurs “retail”.  Les commerciaux du côté vente crée artificiellement des mouvements de marché à la baisse en plaçant des ordres d’achat en dessous de la moyenne mobile, de façon à déclencher automatiquement les ordres de vente passés par les robots des institutionnels, tout en récoltant la manne des contrats disponibles à l’achat.

http://www.financialsense.com/financial-sense-newshour/big-picture/2012/03/17/02/ted-butler/how-the-silver-manipulation-scheme-works

 

La spéculation pétrolière et ses causes spéculatives

Où il est démontré encore une fois que les réglementations concernant le contrôle des risques sont de la pure plaisanterie. Quand les intérêts de la profession bancaire sont en jeu et que l’Etat veille à maintenir ses recette sur les plus-values, le banquier de concert avec le régulateur s’arrangent pour lever les obstacles à la spéculation. Ceci vaut aussi bien pour les Etats-Unis que pour l’Europe.
A House subcommittee held a hearing on “The American Energy Initiative” Wednesday morning that focused solely on rising pump prices. Seventy members of Congress signed a letter this week to regulators at the Commodity Futures Trading Commission (CFTC), urging immediate action on oil speculation by enacting “strong position limits” and to “utilize all authorities available to…make sure that the price of oil and gasoline reflects the fundamentals of supply and demand.”
http://finance.yahoo.com/blogs/daily-ticker/oil-speculators-must-stopped-ctfc-needs-obey-law-182903332.html

Le programme des réformes dans l’euro zone

Les raisons qui expliquent l’hémorragie récente qui affecte les banques d’investissement qui voient partir leurs meilleurs éléments tiennent avant tout aux nouvelles dispositions réglementaires, telles que l’application des accords de Bâle version 3.0, qui entravent les activités spéculatives pour compte propre et restreignent les marges des banques d’investissement. Du coup les rats commencent à quitter le navire de la banque d’investissement.

The 143-year old bank is expected to be one of the hardest-hit by incoming financial regulation. Tougher capital rules from the international Basel III agreement increase the costs at Goldman’s previously lucrative trading businesses, while the Volcker rule banning the bank from trading for its own account and a regulatory push for more derivatives trading to be done on exchanges all have potential to hit profit margins. In October, the bank reported only its second quarterly loss since its initial public offering 13 years ago. Lower returns mean lower bonuses.

And people are leaving. David Heller and Edward Eisler, two co-heads of the bank’s securities business left this year. The quiet departure of them and senior highly-respected bankers like them is perhaps more of a long-term threat to the bank than the noisier exit of Mr Smith.

http://www.ft.com/intl/cms/s/0/e8030d46-6dfc-11e1-baa5-00144feab49a.html#axzz1pGbXlRux